Hybrids Of Steam


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une pierre bien trop précieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade Roberts

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 26
Localisation : Dans mon manoir

MessageSujet: Une pierre bien trop précieuse   Mar 19 Fév - 21:46

IDENTITY




Nom: Roberts
Prénom: Jade
Surnom: /
Âge: 20 ans
Sexe: Féminin
Nationalité: Anglaise
Rang: Pierre précieuse
Classe Sociale: aisée
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Phrase fétiche : Le monde a des dents et il n’hésite pas à s’en servir
Couleurs fétiches : Lilas, Noir
Aliments préférés : Pudding et scones
Phobies : Les clowns
Tic et Toc : Agite souvent son éventail par ennui
Métier/spécialités: Rentière
Chaleureux/odieux: Odieuse




Jade Roberts

PHYSICAL


    Jade est une jeune femme d’une vingtaine d’année, elle a tout pour elle ! Tant physiquement que matériellement j’entends. Elle porte très bien son prénom, car elle est aussi belle et précieuse que la pierre. D’une taille plus grande que la moyenne et d’un poids légèrement plus inférieur cette jeune bourgeoise a une silhouette à faire rêver les hommes et les femmes qui la croise. Une poitrine ferme et rebondit, des fesses qui n’ont rien à lui envier et qu’elle met encore plus en valeur par des robes bouffantes. La jeune femme a un visage aux traits fins et une peau divinement rosée, contrairement aux anglaises.

    Ses yeux sont bruns, sombres et froids, ne laissant passer aucunes expressions. Sa bouche aux lèvres ourlées et tentatrices reflète elle aussi la fermeté et la dureté de cette beauté brute. Ses cheveux sont bruns, presque noirs et lui arrive en bas du dos, ils sont bouclés de nature, mais elle les attache toujours en un chignon sophistiqué. Elle orne souvent sa tête d’un chapeau mauve décoré de fleurs et de plumes. Son cou fin est habillé par des colliers d’une valeur insensée.

    Pour mettre en valeur ses courbes la jeune femme n’hésite pas à porter des robes près du corps ou même des corsets. Affinant ainsi sa taille et mettant en valeur le reste de son corps. Ses robes sont toutes faites sur mesure et par les plus grands couturiers de son temps. Laissant libre court à son imagination, elle aime avoir des vêtements courts, asymétriques et originaux. Il n’est pas rare de la voir avec des tenues rappelant les toiles d’araignées ou avec des engrenages complexes qui vont tenir toute la parure.

    Jade sait qu’elle plait aux personnes qui l’entourent, et elle s’amuse à jouer de cette force. Pouvant alors se montrer provocante dans ses tenues tout en ayant une certaine classe. Elle ne passe pas inaperçue lorsqu’elle se promène dans Londres. Ses ongles sont fins et toujours bien manucurés, certains les associent à des griffes. Son visage est rarement maquillé car elle estime ne pas en avoir besoin. Elle se contente de souligner ses yeux et parfois d’un peu de rouge à lèvres. Elle aime également les accessoires. Elle a toujours avec elle un sac à main de cuir dans lequel elle range le nécessaire à chacun de ses déplacements ainsi qu’un éventail fait de plumes de colombe. Elle l’agite souvent par ennui plutôt qu’à cause de la chaleur.

    Sa robe fétiche est de couleur lilas, noir, brune avec des morceaux de tissus d’un mauve plus foncé. Les épaules sont nues, les manches bouffantes avec un effet déchiré dedans. Elle porte des espèces d’épaulettes qui rendent sa carrure un peu plus massive. Le décolleté est plongeant et indécent comme elle les aime, bordé d’une fine dentelle. Le haut est en réalité un corset qu’elle serre à son maximum pour avoir la silhouette d’un sablier. La jupe est plus courte sur le devant, et l’arrière est gonflé par plusieurs morceaux de tissus, lui faisant « un gros cul ». Elle a orné sa robe d’une étrange ceinture en métal qu’elle a fait peindre en noir. La boucle est en réalité un cœur stylisé avec sur chaque côté une jade. Pour compléter sa tenue, elle se contente d’enfiler une paire de bas en résille et des escarpins, ou des bottes, en cuir noir elles aussi.

PSYCHOLOGY


    Précieuse, froide, hautaine, tranchante. Voila les quatre mots qui pourraient qualifier le mieux notre bourgeoise en herbe.

    Elle déteste la saleté et devoir mettre la main à la pâte, telle une hermine elle s’arrange toujours pour être propre et n’avoir aucun défaut. Passant des heures à s’assurer que sa tenue est parfaite, elle ne désire pas voir apparaître une tâche ou autre sur ses vêtements. Si elle doit prendre ou toucher quelque chose elle s’assure toujours de ne le faire que du bout des doigts. Elle mange avec une extrême prudence. Et ses employés de maison ont la vie dure. Elle détecte chaque poussière ou petite saleté qui défigure son manoir. Elle est à la limite maniaque, ce qui peut facilement taper sur les nerfs de certaines personnes, mais qu’importe. Il est hors de question d’afficher un laisser aller ! Elle est bien trop belle et importante que pour laisser l’occasion de se faire critiquer par un inconnu.

    Froide comme un iceberg, Jade ne laisse jamais paraître ses émotions, ce qui est déconcertant. Personne ne sait jamais quand elle est joyeuse, triste ou même quand elle rigole. Son visage est toujours fermé. Elle ne semble ressentir aucune pitié, aucune empathie pour les gens qui l’entourent. Elle ne s’apitoie sur le sort de personne. Elle estime que tout ce qui nous arrive est mérité, certains sont nés sous une bonne étoile, d’autre pas ! C’est tout ! Il ne faut pas chercher plus loin. Elle peut cependant vous aider, mais sachez que ce sera contre un remboursement, un service ou autre en échange. L’idée d’aider par sympathie la dérange, alors elle monnaie son aide. Lorsqu’elle parle c’est avec dédain et peut vous faire comprendre que vous n’êtes qu’une vulgaire merde dans le caniveau sans le moindre scrupule.

    Consciente de sa richesse, même si elle ne l’étale pas forcément, elle ne s’accoquine pas avec des gens inférieurs à son rang. Elle s’octroie le droit d’envoyer balader qui elle désire, puis ce que de toute façon elle est une des plus grandes richesses de Londres. Son concurrent principal étant un Salem, elle ne s’avoue pas battue contre lui, mais préfère l’ignorer. Elle a cette incroyable capacité de savoir tout sur tout le monde, sans même sortir de chez elle. Renseignée sur tout ce qui se passe à Londres, il est plus facile pour elle après de taper là où ça fait mal. Son manoir est son repaire, et elle ne laisse que peu de personne y entrer, trouvant que c’est déjà bien suffisant que de lui serrer la main dans un lieu public. Les personnes qui entrent dans ses murs, lui sont alors soumises.

    Elle donne des ordres et aime à les voir exécutés dans les minutes qui suivent, elle ne supporte pas l’échec. Elle a déjà renvoyé plus d’une fois des domestiques car ils n’allaient pas assez vite ou tout simplement ne faisaient pas la chose comme elle se l’était imaginée. Ce qui l’amène alors à être tranchante, rude dans ses paroles. Elle ne tourne pas autour du pot, et si elle a envie de vous dire que vous êtes un imbécile, et bien soit elle vous le fera savoir. C’est une peste, soyons franc, mais tout le monde sait qu’il est important d’être dans ses petits papiers. Car avoir de bonnes relations avec Jade peut vous ouvrir bien des portes. Elle sait qu’elle n’est pas aimé mais cela ne l’atteint pas, elle n’est peut être tout simplement pas programmée pour ressentir le besoin d’être aimée. Elle ne connaît rien de l’amour, en tout cas l’amour avec un grand A. Sentiment encombrant, malchance et faiblesse, voila sa vision de cette chose que tout le monde trouve vitale.

    Avec les hybrides, la chose est aussi très simple. Ils sont inférieurs, ne méritent aucune pitié et sont là pour servir. On pourrait dire qu’elle a parfois la main légère sur eux, mais si son courroux s’abat elle s’arrangera toujours pour ne pas abîmer ses achats. Car oui, pour elle les hybrides ont le même statut qu’une paire de chaussure ou qu’une robe. Elle les use jusqu’à la corde, et en a déjà fait tomber plus d’un. Elle a actuellement une dizaine d’hybride à son actif, qu’elle a pour la plupart soit revendu, soit ramené à l’animalerie contre remboursement. Elle est odieuse avec eux, les faisant travailler dans n’importe quel domaine. Il arrive parfois qu’elle soit plus intime avec eux, si la plupart considèrent cela comme un privilège, ils déchantent vite. Elle est une femme avec des besoins et ne cherche pas à s’amouracher de qui que ce soit. Elle ne couche avec ses hybrides qu’en de rares occasions, en général cela sous entend qu’elle n’a tout simplement pas trouvé d’amant pour la nuit.

BIOGRAPHY


    Jade est née en Angleterre dans une famille bourgeoise, depuis des générations le luxe et l’argent était la seule chose que l’on léguait à ses descendants. Elle est l’enfant unique d’un couple un peu marginal. Sa mère était rentière et profitant de la fortune de ses parents, elle avait simplement épousé quelqu’un d’aussi riche qu’elle pour être sûre d’être à l’abris du besoin. On ne pas réellement dire qu’elle était amoureuse de son mari, elle le voyait plutôt comme un coffre de banque sur pattes. Son père fils aîné d’une famille de trois enfants, avait été poussé à faire des études de médecine, plus pour glorifier le nom de famille que par passion. Il avait rencontré sa femme lors d’une soirée de gala, et avait finalement été marié par mariage arrangé. Ils avaient bien vite emménagé dans un des manoirs de la famille et puis avaient construit leur vie pour le luxe et par le luxe. Pour s’assurer que leur fortune ne serait pas perdue à leur mort ils avaient décidés d’avoir un enfant.

    C’est alors que Jade est entrée en scène, sa mère n’a jamais réellement eu de contact avec elle. Dès qu’elle le put elle confia son enfant à des nourrices et des domestiques, afin qu’elles l’éduquent et qu’elle puisse s’adonner à ses passions sans se soucier du petit être. Son père lui l’ignorait, si ce n’est dans les soirées, ou il l’exhibait montrant à quel point les Roberts avaient des gênes parfaits et pour s’attribuer le mérite des femmes qui s’occupaient réellement d’elle. On mit à sa disposition les meilleurs professeurs, pour qu’elle n’ait aucune lacune dans aucun domaine. Ils étaient satisfaits de la voir se tenir bien droite, de savoir parler cinq langues et de jouer plusieurs instruments. Mais ils ne lui dirent jamais qu’ils l’aimaient ou même qu’ils étaient fiers d’elle.

    La nourrice de Jade la chouchoutait, elle l’avait prise sous son aile et il ne fallut pas longtemps à l’enfant pour l’appeler maman. Ce qui vexa profondément sa génitrice, qui se vengea en renvoyant l’employée. Profondément attristée par ce choix, Jade commença à détester ses parents. Son cercle familial n’avait aucune réelle existence, elle se considérait déjà orpheline à l’âge de dix ans, et décida de voir ses parents comme des simples comptes en banque. Elle s’adressa toujours à eux avec respect, mais comprit rapidement qu’elle ne devait pas compter sur eux. A l’âge de douze ans on décida qu’il était temps pour elle d’entrer dans une école de renommée, et elle passa les examens sans réelles difficultés. Il s’agissait d’un pensionnat catholique. Elle y passait la semaine et revenait de temps à autres le week end si ses parents étaient disposés à la voir.

    Ses notes ne trouvaient jamais de rivales, et elle se démarqua très vite du reste de la classe. Se faisant détester, elle fut au début la risée de son dortoir. Elle fut humiliée plus d’une fois, puis un lundi en revenant de chez ses parents, elle avait changée. Elle était vêtue des plus belles tenues qui pouvaient se faire dans tout le pays, elle répondait aux insultes de manières civilisée mais tellement rudes que bien vite les enfants trouvèrent quelqu’un d’autre à martyriser. Elle devint celle que l’on enviait, on la regardait en coin pour être sûr de ne pas s’attirer ses foudres. Jade avait depuis bien longtemps perdu son âme d’enfant, et chaque geste, chaque parole reflétait ce qui lui manquait cruellement, de l’amour.

    Elle fini ses études en solitaire, s’enfermant dans sa chambre pour ne pas se mêler aux autres enfants. Elle les trouvait bruyant, insipides et ordinaires. Elle savait qu’elle avait tout en main pour être la meilleure et ne jamais manquer de rien. Après le pensionnat on décida pour elle de l’université qu’elle devrait fréquenter. Elle y passa trois ans, toujours sans écart, première de sa classe, vivant dans une chambre qu’elle avait meublée avec goût. Puis alors qu’elle allait entamer la dernière année et ainsi pouvoir obtenir son diplôme elle reçu une missive qui sema un vague doute dans son esprit.

    Ses parents venaient de décéder dans un accident de char à vapeur près de Big Ben, elle se retrouvait rentière et seule héritière de la fortune familiale. Sans perdre un instant elle décida de terminer son année et de prendre ses quartiers dans un manoir qu’elle avait fait construire pendant ce temps. Revendant la demeure de ses parents et se construisant un petit nid. Elle chercha un bref moment après un travail et finalement comprit pourquoi sa mère n’avait jamais eu à lever le petit doigt. Elle pouvait se payer tout ce qu’elle voulait. Elle commença par engager des domestiques pour entretenir sa maison et ses jardins. Puis elle continua a dépenser, refaisant sa garde robe, achetant des voitures qui faisaient baver d’envie les gens qu’elle croisait. Malheureusement il lui manquait quelque chose, elle avait le contrôle sur tout, ses domestiques ne se trompaient jamais et commençaient à la connaître. Elle avait besoin d’un exutoire, tout comme son père elle voulait pouvoir exhiber quelque chose dont elle serait fière lors des réceptions.

    Jade entendit bien vite parler des hybrides et décida alors d’en acheter un. Au bout de trois petits mois, elle avait poussé celui-ci dans ses limites et s’était vue obligée d’en racheter un autre. Elle en avait épuisé dix de cette manière, pas que cela l’amusait réellement de devoir changer d’esclave aussi vite, mais c’était pourtant un record d’après le vendeur de l’animalerie. Elle n’achetait que des hybrides rares, pas de vulgaires chats ou chiens. Elle avait eu des lézards, des tigres blancs, des colombes, ou même encore un cygne. Mais aujourd’hui encore elle vient de ramener le dernier hybride à l’animalerie, et risque de se mettre à la recherche d’un nouveau jouet pour occuper ses journées.

YOU


    Prénom ou Surnom: Elfy Salem
    Âge: 21 ans
    Passion: rp, photographie, wow
    Comment avez-vous trouvé le forum? /
    Idée pour l'améliorer: /

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfy Salem
Déesse Kawaii-Minette
avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 26
Localisation : Chez mon maître

Feuille de personnage
Maître/Hybride de:: Anthonius Salem
Petit(e) Ami(e):
Connaissances:

MessageSujet: Re: Une pierre bien trop précieuse   Mer 20 Fév - 16:33

Tu es VALIDEE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hybridsofsteam.forumgratuit.be
 
Une pierre bien trop précieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Une rose avec bien trop d'épines [PV: Chi Yume & Victoria Mccroffed]
» Cela fait bien trop longtemps que je t'attends... {Jacob}
» Je dois te dire quelque chose... [PV]
» (M) Luke Worrall - Un frère bien trop similaire
» Anémone ♣ Mentir, moi, jamais, la vérité est bien trop amusante...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrids Of Steam :: 
Présentations
 :: 
Présentations des Humains
 :: 
Présentations Validées
-
Sauter vers: