Hybrids Of Steam


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue en enfer... Enfin à la maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade Roberts

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 26
Localisation : Dans mon manoir

MessageSujet: Bienvenue en enfer... Enfin à la maison   Mar 26 Fév - 16:54

Le char à vapeur s’arrêta en douceur dans l’allée du manoir. Déjà l’odeur des roses envahissait l’intérieur de la voiture, la jeune maîtresse respira avec plaisir ce doux parfum. Puis le chauffeur leur ouvrit la portière, Jade retira sa veste et la posa sur les épaules de Shirley pour la couvrir, la punition avait assez duré, elle n’avait plus à se promener à moitié nue. Et puis elle ne voulait pas non plus qu’elle créée un émois chez ses domestiques. Elle sortit du véhicule et entendit la lourde grille se refermer doucement derrière eux. Elle tourna le regard vers le manoir et sourit. Le soleil faisait briller les montant des fenêtres et celles-ci reflétaient parfaitement le soleil, tellement elles étaient propres. La battisse était grande et se composait d’une pièce centrale et de quatre petites tourelles à chaque extrémités. Sur ces tourelles des statues représentant des gargouilles tantôt aux formes féminines tantôt masculines, trônaient fièrement, regardant de leur perchoir les visiteurs qui osaient s’aventurer chez Miss Roberts.

Le chauffeur avança vers le perron et ouvrit la double porte vitrée de la maison. Jade se tourna vers son hybride et l’invita à la suivre, l’allée couverte de gravier crissait sous leurs pas. Le perron était décorés de gerbes de fleurs et protégeait de la pluie les visiteurs par un petit toit de verre, qui permettait de voir le ciel à travers. Dans le verre Jade avait fait graver des engrenages. La porte d’entrée était faite de bois finement travaillé, suivant la lumière on pouvait croire qu’il y avait des visages qui vous fixaient. Le reste était en verre et une énorme tenture était tirée chaque soir pour ne pas permettre aux voyeurs d’observer ce qu’il se passait à l’intérieur. Les poignées étaient en or massif, Jade avait tout fait faire dans la plus grande démesure possible. Elle passa le pas de la porte la première et la domestique fut surprise de la voir sans manteau. Un rapide coup d’œil à l’hybride qui la suivait lui permit de comprendre pourquoi.

« Bienvenue chez toi Shirley ! Nous allons faire le tour de la maison, histoire que tu saches où tu peux te promener »

Elle lui présenta l’énorme couloir dans lequel elles se trouvaient. Il y avait une dizaine de porte, réparties en quinconce pour ne jamais créer de problème si deux venaient à s’ouvrir en même temps. Le sol était d’un marbre de couleur claire et chaude, des lignes noires bien marquées serpentaient sur les dalles, les murs étaient peints d’un pourpre sombre et envoûtant. Le contraste était tel qu’on aurait pu croire que les murs étaient de velours. Au plafond trois énormes lustres représentaient des ailles d’anges dont chaque plumés étaient un fin cristal dans lequel la lumière se diffusait, si bien qu’à chaque extrémité le spectre lumineux pouvait se voir sur le plafond. Jade lui indiqua les portes qui étaient des placards, il y en avait quatre en tout, lui précisant qu’elle n’aurait jamais à y entrer, puis ce que c’était le matériel destiné aux domestiques.

Puis elle passa aux salle à manger, d’abords celle des invités. Elle pouvait accueillir une vingtaine de personne, une table en chêne massif occupait la moitié de la pièce, ses pieds ressemblaient à des pattes de lion. Un buffet contenant toute la vaisselle familiale occupait le mur opposé. La décoration était sobre des portraits de Jade, elle avait également fait encadrer les plans de la maison qui avait permit de la bâtir. Un lustre ressemblant à une roue de carrosse éclairait la table sur laquelle étaient posé des sets de table de couleur ivoire pour contraster avec la couleur sombre du bois.

« Cette pièce est rarement utilisée, c’est plus pour l’esbroufe qu’autre chose »

Elle passa à la seconde porte, la seconde salle à manger qu’elles occuperaient toutes les deux pour prendre leur repas. Elle était la copie de la première à la différence que la table était plus petite et toujours dressée. L’argenterie était tellement briquée qu’on pouvait se voir dedans. Pas de vaisselier dans cette pièce juste un immense bar dans lequel la jeune maîtresse stockait toutes les bouteilles d’alcool de la maison. Elle expliqua à Shirley que les repas se déroulaient à 9 heures, midi et 18 heures, qu’elle n’aimait pas les retards et qu’un chef s’occuperait de la cuisine pour elles. Elle lui indiqua la porte de la cuisine sans pour autant l’y faire entrer, il n’y avait aucun intérêt à la lui montrer. Puis elle passa au salon principal.

« Voici le salon que nous occuperons la plupart du temps »

Il y avait une énorme cheminée décorée par des cadres photos ou des chandeliers. Le sol était recouvert d’un énorme tapis venant directement d’orient. Plusieurs fauteuils recouverts de soie étaient disposés autour d’une table basse de verre. Les fenêtres donnaient une vue sur un des petits jardins dans lequel il n’y avait que des arbres fruitiers qui étaient en fleurs en cette période de l’année. Le feu réchauffait l’atmosphère de la pièce. Dans un coin un piano trônait, blanc comme la corne d’un rhinocéros. Jade ne l’utilisait jamais, elle l’avait fait mettre là car il n’y avait plus de place dans la salle de musique. Elle ouvrit une double porte qui menait au deuxième salon, celui pour les invités. Là c’était un sofa long et prenant tout un mur qui s’y trouvait. Des cadres représentant des paysages presque irréels étaient exposés. Il y avait des paysages du Japon, des Indes ou même encore de Chine. Jade n’était pas peu fière de cette collection. Là elle avait fait installer des petites lampes à gaz pour donner un côté plus intime à la pièce.

Elles repassèrent dans le couloir et passèrent à la dernière pièce du rez-de-chaussée, la salle de réception. Il y avait une scène pour que les groupes que la jeune bourgeoise engageait puissent se produire dans les meilleures conditions possibles. La piste de danse était fait de bois lisse et l’on pouvait facilement glisser dessus pour avoir plus d’aisance en dansant. Des petites tables rondes étaient disposées tout autour pour pouvoir servir d’éventuels repas. Un énorme lustre de cristal était placé au centre de la pièce, illuminant le tout d’une lumière blanche et pure. De lourds rideaux rouges ornaient les fenêtres, et la vue donnait sur l’autre jardin. Celui-ci était remplit de fleurs exotiques et peu connues à Londres.

« Voila pour le premier étage, le second va être rapidement visité et puis je te montrerai ta chambre ! »

Elle traversa le couloir et monta les escaliers en colimaçon, passant devant l’hybride pour lui montrer le chemin. Elles arrivèrent dans un nouveau couloir et Jade s’avança directement vers la salle de musique, elle ouvrit grand la porte pour montrer les richesses. Un piano, des guitares, une cornemuse, divers violons, des flûtes, des saxophones. La jeune bourgeoise ne jouait pas des trois quarts mais elle aimait les avoir là, c’était son trésor. Tout comme la bibliothèque qui était juste à côté, une arche dans le mur séparait les deux pièces. Elle la passa et sourit en regardant Shirley

« Tu m’as dit que tu aimais la lecture il me semble »

Des sièges en cuir étaient placés pour pouvoir lire à la lumière du soleil et des petites lampes à gaz étaient posées sur des tables basses pour pouvoir lire la nuit. Des bustes féminins gravés dans du marbre blanc étaient la seule décoration. La bibliothèque étaient replie de toutes sortes d’ouvrages, des plus anciens qu’elle avait pu trouver aux plus récents. Elle accorda à son hybride le droit d’y aller quand elle le voulait, à condition qu’elle remette les ouvrages à leur place à chaque fois. Et qu’elle les respecte avec la plus grande des douceurs. Elle passa ensuite à son bureau, il était sombre encombré de papier en tout genre et elle pesta en expliquant qu’elle devrait ranger dans peu de temps sous peine de ne plus s’y retrouver.

« Je préfèrais te voir lire que traîner à rien faire dans ta chambre, pour tout avouer »

Un bureau massif derrière lequel une chaise étrange se trouvait. C’était une chaise à bascule, le siège était recouvert d’un coussin moelleux. Le plus étonnant dans cette chaise était sa structure le dossier était en réalité une colonne vertébrale et une cage thoracique. Les accoudoirs étaient les bras du squelette et le repose tête était un crâne. Les pieds de la chaise suivaient les jambes du squelette pour finir en arc de cercle. Des petits dragons avaient été sculptés pour augmenter l’aspect de terreur qui se dégageait de cette chaise. Jade l’avait obtenue chez un homme de la haute société qui avait visité pas mal de pays et qui désirait s’en débarrasser déclarant qu’elle apportait de mauvaises ondes. La jeune femme n’en avait pas tenu compte et y avait mit le prix.

« Je suis rarement dans cette pièce et je te déconseille d’y entrer, il n’y a rien qui pourrait te plaire ici »

Elle s’avança vers l’escalier qui donnait au dernier étage, et expliqua que les autres pièces étaient les chambres des domestiques et qu’il était inutile de les visiter. A nouveau elle passa en premier pour lui montrer le chemin. Il n’y avait que deux portes à cet étage.

« Voici nos chambres, celle de gauche est la tienne, l’autre la mienne ! Je pense que tu devrais t’y plaire, si il y a une quelconque modification à faire dedans n’hésites pas à demander »

Puis sans perdre un instant elle ouvrit la porte de bois blanc sur laquelle était gravé un léopard. Les murs étaient couverts de velours blanc ce qui permettait de retenir la chaleur en hiver. Le sol aussi était recouvert de tissus, un tapis blanc aux motifs psychédéliques noirs, et le plafond était lui aussi blanc. Il n’y avait pas de lustre dans cette chambre, juste des petites lampes à gaz un peu partout que l’hybride pourrait allumer à sa guise. A l’opposé de la porte se trouvait un lit à baldaquin assez grand pour y faire dormir trois personnes. Des rideaux blancs presque transparents permettaient de le fermer totalement. Un bureau avait été posé dans un coin avec une petite bibliothèque. Il y avait également une coiffeuse de l’autre côté de la pièce. Un petit tabouret recouvert de soie blanche était posé devant, et le miroir central pouvait s’ouvrir pour faire apparaître deux autres miroirs. Permettant ainsi à la jeune femme de se voir sous tous les angles. Il y avait trois portes dans cette pièce, la première donnait sur le dressing. Jade poussa l’hybride à l’intérieur et enclencha les lampes à gaz, une lumière vive et chaleureuse éclaira les vêtements qui s’y trouvaient.

« Je pense que tu as de quoi te vêtir maintenant ! Il y en a pour tous les goûts tu n’as qu’à choisir ce qui te plaît »

En repassant dans la chambre elle prit la porte à droite et l’emmena dans la salle de bain. Tout était recouvert de carrelage, un miroir recouvrait tout un pan de mur, juste en face de la baignoire. La baignoire était à pattes de lion et de la plus pure des porcelaines, les robinets étaient de cuivre et travaillés à la main pour donner une forme de fleur, dont l’eau sortait des pétales. Un lavabo était positionné à côté avec un miroir plus petit. Lui aussi de porcelaine et de cuivre. Des armoires refermaient tout le nécessaire de toilette dont Shirley aurait besoin. Serviettes, maquillage, brosse à cheveux ou autres.

« Je pense que tu ne manqueras de rien ici ! Si ce n’est de nouveaux sous vêtements, je pense que nous devrons les faire sur mesure ! »

Elle resta un instant au centre de la pièce, observant la réaction de son hybride. Elle lui donnait le privilège de pouvoir vivre dans une des plus belles chambres du manoir, et elle espérait voir un minimum de joie sur son visage. Elle croisa ses bras sur sa poitrine, la laissant faire le tour du propriétaire. Puis elle sursauta en se rappelant qu’il restait une porte qu’elle ne lui avait dévoilé. Elle s’approcha de la porte à la doublure rouge renforcée par des boutons de cuir. Et elle l’ouvrit, la porte communiquait avec sa propre chambre qui elle était dans les tons de rouges. La seule véritable différence avec celle de Shirley était que le lit était sculpté et il y avait des encoches et divers boutons dont elle seule connaissait la réelle utilité.

Elle lui permit de faire le tour sans rien dire, remarquant au passage qu’il restait une petite culotte qui avait du échapper au ménage de ce matin, mais elle ne dit rien pour autant. Elle se contenta de la ramasser et de la mettre dans le panier de linge sale. Puis se retourna vers l’hybride.

« Voila, je pense que tu as vu tout ce qui était à voir. Il reste bien sûr les jardins, mais je pense qu’il me faudrait toute une journée pour te les montrer »

Elle s’assit sur le bord de son lit et alluma une cigarette qu’elle trouva dans sa table de chevet. Jade inspira une grande bouffée de fumée puis la laissa s’échapper par le nez.

« Si tu désires venir me trouver dans ma chambre, il est de bon usage de d’abords frapper à la porte. Pour ta première semaine ici, je te permets de venir me déranger la nuit si quelque chose de tracasse ou t’effrayes. Je m’arrangerais pour y remédier ! Autrement tu n’y entreras que si je te le permets ! Est-ce clair ? »

Elle fixa l’hybride sans ajouter un mot, attendant sa réponse. Puis elle repensa à ce qu’il s’était passé dans la voiture et soupira. Elle écrasa sa cigarette à peine entamée dans un petit cendrier et se releva pour s’approcher de la jeune femme.

« C’était ta première fois je suppose, je veux dire dans la voiture ! J’aimerai savoir comment tu te sens… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shirley

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 26
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer... Enfin à la maison   Mar 26 Fév - 18:50

L’hybride s’était tu pendant la visite. Non pas qu’elle n’avait rien à dire, mais parce que l’endroit était tout bonnement stupéfiant. Le sol lui-même était habillé d’un tapis prodigieux, les murs, les boiseries étaient fantastiques. Tout était si démesuré qu’elle osait à peine respirer l’air qui l’entourait, de peur qu’il ne soit lui aussi une partie de cet œuvre d’art.

Pourtant, dans la bibliothèque, elle ne put réprimer un grand « ooooh » d’admiration, devant les centaines d’ouvrages finement reliés qui l’entouraient.


- Je préférais te voir lire que traîner à rien faire dans ta chambre, pour tout avouer…

Une chambre ? Aller ailleurs ? Shirley aurait pu passer toute sa vie dans cette pièce. Elle respirait à plein poumons pour s’enivrer de l’odeur suave des livres qui couvraient les murs, les habillant de couleurs sombres.

Mais la visite continuait, passant par un bureau ou le siège orné d’un crâne semblait la suivre du regard, puis une cage d’escalier immense bordée des chambres des domestiques, pour arriver ensuite dans ce qui allait devenir sa chambre.

Shirley fit glisser son regard sur le mobilier précieux autour d’elle. À l’orphelinat, elle avait une minuscule chambre, avec pour tout meuble un lit, une table de chevet, et un petit crucifix en bois. Ici, chaque meuble semblait être une œuvre d’art. Elle aurait même pu passer des heures à suivre le tracé des arabesques noires du tapis.

Jade avait parlé de modifications à faire, mais, même en déployant son imagination, elle n’aurait pu imaginer autre chose. Rapidement, elles firent le tour du dressing.


- Je pense que tu as de quoi te vêtir maintenant ! Il y en a pour tous les goûts tu n’as qu’à choisir ce qui te plaît…

Shirley eut à peine le temps de s’émerveiller sur les tenues présentes que déjà elles arrivèrent dans la salle de bain, ou une autre surprise l’attendait. Dans le mur en face d’elle, il y avait un immense miroir. Elle s’approcha et sourit doucement à son reflet, comprenant que c’était sa propre image. Elle ouvrit doucement la veste que Jade lui avait posée sur les épaules pour mieux regarder son corps, et se trouva plutôt jolie.

- Je pense que tu ne manqueras de rien ici ! Si ce n’est de nouveaux sous-vêtements, je pense que nous devrons les faire sur mesure !

À ces mots, elle baissa les yeux vers sa culotte au renflement si particulier et elle rougit. Elle bredouilla.

- M- merci…

Elle tourna dans la pièce pour mieux se l’approprier. Elle était si grande, pensait-elle, qu’elle pourrait même se perdre entre la porte et son lit ! Mais avant qu’elle ne cède à la tentation de s’asseoir sur le lit pour le tester, Jade l’emmena dans une autre pièce, sa propre chambre.

Un peu plus grande que la sienne, la véritable différence était le lit, immense, et semblant couvert d’étranges entailles.


- Si tu désires venir me trouver dans ma chambre, il est de bon usage de d’abords frapper à la porte. Pour ta première semaine ici, je te permets de venir me déranger la nuit si quelque chose de tracasse ou t’effrayes. Je m’arrangerais pour y remédier ! Autrement tu n’y entreras que si je te le permets ! Est-ce clair ?

- Très clair, Mademoiselle.

Elle resta un moment à regarder Jade sans très bien savoir si elle devait rester là ou bien se rendre dans sa chambre. Jade mit fin à cette attente en brisant le silence.

- C’était ta première fois je suppose, je veux dire dans la voiture ! J’aimerais savoir comment tu te sens…

Shirley rougit à la simple évocation de ce passage dans la voiture.

- Heu… Je… Oui, c’était la première fois que je… enfin, qu’on me faisait ça…

Elle croisa les mains sur le devant de son sous vêtement, dans lequel la bosse avait de nouveau enflé.

- J’avoue ne pas avoir compris ce qui s’est passé… comment s'appellent ces choses?

Elle rougissait de plus en plus, et serra la bosse qui grandissait à nouveau entre ses cuisses en espérant qu’elle s’arrêterait.

- Mais c’était très…. Agréable…

Elle essaya de se donner une contenance en serrant un peu plus la veste de Jade contre elle.

- Puis-je aller me changer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Roberts

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 26
Localisation : Dans mon manoir

MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer... Enfin à la maison   Mar 26 Fév - 20:04

Comme elle s’en doutait la jeune hybride n’avait aucune idée de ce qu’il s’était passé dans la voiture. Elle avait peut être trouvé cela agréable mais elle semblait perturbée par les gestes de sa maîtresse. Jade garda son calme et se mit à réfléchir sur le meilleur moyen d’expliquer ce qu’il s’était passé. Elle devait faire preuve de tact pour ne pas l’effrayer d’avantage et lui faire comprendre qu’il n’y avait rien de mal dans cela. Elle lui sourit et la regarda se dandiner demandant à pouvoir se changer. Jade hocha la tête et la regarda filer dans sa chambre pour se changer. Sur ce temps là elle alla dans sa salle de bain et se recoiffa, puis décida de se changer, ce soir elle recevait quelqu’un et elle n’avait pas l’intention de le voir dans une tenue qu’elle avait porté toute la journée.

Elle fouilla un moment dans son dressing et en ressortit vêtue d’une robe courte en satine très près du corps. Elle avait enfiler une nouvelle petite culotte pour cacher sa vertu mais pas de soutient gorge. La robe s’arrêtait à mi-cuisse était entièrement faite de satin noir. C’était en réalité un ras de cou, le tissus couvrait toute la poitrine, s’arrêtant juste en dessous, puis deux fines lanières de cuir descendaient sur le ventre, se croisaient, repartaient dans le dos et venait se fixer à la courte jupe. Elle détacha un peu ses cheveux et remit un peu de rouge sur ses lèvres, elle enfila une paire de bottes décorées de papillons métalliques et revint dans la chambre.

Shirley était de retour. Elle la complimenta sur le choix de sa tenue, voyant qu’elle était bien plus à l’aise maintenant. Elle s’approcha de sa coiffeuse et sortit un camé qu’elle fixa à son cou tout en observant l’hybride du coin de l’œil. Elle semblait si fragile sous ses airs d’enfant et pourtant elle avait tout d’une femme, et d’un homme… Elle soupira et continua de se maquiller, soulignant ses yeux d’un nouveau trait noir et prit la parole.

« Ce qu’il s’est passé dans la voiture est quelque chose de normal. Enfin…. »

Elle se redressa pour la regarder correctement

« Quand deux personnes sont attirés l’une par l’autre, elles font ce genre de choses tout simplement. Elles se donnent du plaisir, tu comprends ? »

Elle posa son maquillage sur le meuble et traversa la pièce pour prendre son parfum sur un autre meuble.

« Je ne t’ai pas fait mal j’espère. Les gens appellent ça faire l’amour… Mais il n’y a pas forcément besoin de s’aimer pour faire cela. Enfin c’est plus compliqué qu’il n’y parait ! »

Elle s’était lancée dans cette explication, et elle devait avouer qu’elle n’était pas vraiment formée pour enseigner à une hybride ce que c’était que l’amour physique. Elle se racla la gorge et regarda l’heure.

« Disons simplement que quand deux personnes s’attirent physiquement et bien elles s’adonnent à des caresses et se donnent du plaisir ! Mais on ne dois jamais te forcer à le faire, si tu n’en as pas envie tu dois le dire et l’empêcher ! »

Elle lui sourit et s’approcha d’elle pour lui caresser la joue. Puis lui donna une petite tape sur les fesses.

« Allez descendons boire quelque chose et puis j’ai un rendez vous dans peu de temps ! »

Elle ouvrit la porte et se faufila dans le couloir, elle descendit rapidement les escaliers et rejoignit le salon. Elle demanda à un de ses domestiques de remettre du bois dans la cheminée et se fit servir un café et demanda ce qu’elle voulait à Shirley. En attendant que leurs boissons arrivent Jade décida de lui expliquer comment allait se dérouler le reste de l’après midi.

« Donc comme je te l’ai dis je dois recevoir quelqu’un dans une heure à peu près. Sur ce temps là tu auras tout le loisir de traîner dans ta chambre ou dans la bibliothèque sans problème. Si tu as besoin de quelque chose demande à un des domestiques, car je ne pourrai pas t’aider tout de suite ! »

On apporta finalement les boissons et Jade s’amusa avec la chantilly qui surmontait le liquide noir et amer. Elle en posa sur le bout de son doigt et le lécha doucement. Elle était friande de tout ce qui était sucré et elle ne passait jamais à côté d’une occasion de manger de la pâtisserie ou autre, surtout qu’elle ne grossissait pas. L’heure en la compagnie de Shirley passa plus rapidement qu’elle ne l’avait prévu, elle en avait profité pour lui mettre entre les mains des recueils de poésies qu’elle avait récemment achetés, se disant que cela pourrait peut être lui faire plaisir. Elle lui donna aussi la clef de la salle de musique, si jamais elle désirait aller taquiner le piano. Alors qu’elle lui expliquait quelque chose sur un des livres posés sur la table une des domestiques lui annonça que son rendez vous venait d’arriver.

« Déjà ? Bon très bien ! Je vais devoir te laisser, faites le monter dans le petit salon Jeanne »

« Bien madame »

« Sois sage Shirley, et profites en pour découvrir la maison ! »

Elle se pencha vers elle et l’embrassa au coin des lèvres puis appuya sur un bouton sur le côté de la cheminée et fit apparaître un escalier qui menait directement à sa chambre. Quand elle passa de l’autre côté du pan, celui-ci se referma sur elle, Jade monta les escaliers rapidement et arriva dans le petit salon collé à sa chambre. Elle entra un grand sourire aux lèvres et se jeta dans les bras de l’inconnu. Elle glissa ses fins doigts dans la chevelure châtain et posa ses lèvres contre les siennes. Toujours sans un mot ils se dirigèrent vers sa chambre, elle le laissa s’installer sur le lit et repoussa rapidement la porte qui séparait les deux chambres, sans pour autant la refermer. De toute façon son hybride était en bas. Elle revint vers son invité et s’installa sur ses genoux tout en l’embrassant. Les mains se firent curieuses, cherchant à retirer le haut de sa robe, dévoilant sa poitrine alors que lui perdait déjà son haut. Et l’après midi ne faisait que commencer…. Et Jade espérait bien éteindre le feu qui la consumait depuis qu'elle avait poser ses lèvres sur l'hybride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shirley

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 26
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer... Enfin à la maison   Mer 27 Fév - 16:02

L’hybride fonça dans sa nouvelle chambre, et rentra dans le dressing. Il y avait tant de vêtements différents qu’il semblait qu’elle pourrait porter une tenue différente chaque jour de l’année, sans jamais devoir porter deux fois la même robe. Les tissus précieux s’entassaient, magnifiques et si doux qu’il lui semblait effleurer les nuages. Elle trouva une tenue qui lui plaisait. Une robe manteau noire à double boutonnière, ornée d’un large jabot de soie et de dentelle. La robe s’arrêtait au niveau du genou, et elle couvrit le reste de ses jambes avec de longs bas noirs. Elle essaya quelques culottes, mais ne trouva rien qui puisse la contenir, et décida de ne rien porter.

Jade lui avait ensuite vaguement expliqué ce qui s’était passé dans la voiture, mais Shirley sentait bien qu’elle avait du mal à exprimer clairement la chose… peu importe, se dit-elle, elle trouverait bien la réponse dans l’immense bibliothèque de la maison.

Elle l’invita ensuite à descendre pour le gouter, et elles dégustèrent d’étranges boissons sucrées qui titillèrent l’estomac de l’hybride (mais rien de comparable, selon elle, au chocolat du restaurant).



- Donc comme je te l’ai dit je dois recevoir quelqu’un dans une heure à peu près. Sur ce temps-là tu auras tout le loisir de traîner dans ta chambre ou dans la bibliothèque sans problème. Si tu as besoin de quelque chose demande à un des domestiques, car je ne pourrai pas t’aider tout de suite !

- Oui mademoiselle !

Elle reçut ensuite quelques livres de poésies. Elle ouvrit le premier et lut dans sa tête « n’est pas mort ce qui à jamais dort, car au fil des siècles peut mourir même la mort » (l’auteur devait en tenir une bonne couche avant d’écrire ça, mais si Jade le lui avait offert, il n’y avait pas de raisons qu’elle ne le lise pas).
Elle lui remit ensuite différentes clefs, et se retira, pour un rendez-vous.

A peine eut-elle passé le pas de la porte que l’hybride fila dans la bibliothèque. Elle passa en revue tous les ouvrages présents, faisant courir le bout de ses doigts sur la tranche de cuir doré à l’or fin des rangées de livres.

La présence de tant de livres lui semblait tout bonnement surréaliste. Jamais elle ne pourrait lire tous ces livres. Elle chercha néanmoins un livre sur le sujet dont sa maitresse lui avait parlé. Elle avait appelé ça « l’amour ». Elle prit quelques livres dont le titre mentionnait ce mot, mais ne tomba que sur des ouvrages de poésie romantique, qui ne décrivaient en rien ce que Jade lui avait fait dans la voiture.

Elle remit les livres en places, et remarqua qu’ils avaient laissé une épaisse couche de poussière sur ses mains. Elle tourna un moment dans la pièce avant de trouver une domestique.


- Bonjour !

- Bonjour, mademoiselle, vous êtes le nouvel hybride de Jade, je suppose ?

- heu… oui, c’est moi…

- Bien, je m’appelle Jeanne, et je suis la gouvernante en chef.

- Shirley, enchantée… je me demandais où je pourrais me laver les mains ?

- le robinet des toilettes du rez-de-chaussée est en train d’être réparé… mais il y a toujours celui de votre chambre !

- bien, merci beaucoup ! Vous avez l’air bien sympathique en tout cas.

Jeanne se retira avec une douce révérence, et Shirley remonta doucement l’escalier vers sa chambre. Elle y entra, et alla dans la salle de bain pour se laver les mains quand elle entendit un bruit étrange, comme des pleurs. Elle retourna dans la chambre, et se rendit compte que ces étranges sons venaient de la porte de la chambre de sa maitresse, restée entrebâillée.

Ne sachant que faire, elle se dirigea vers la porte sans un bruit, et regarda ce qu’il se passait. Le spectacle lui coupa le souffle. Un homme était attaché sur le lit, entièrement nu, bras et jambes écartées, et Jade, nue également, était empalée sur la chose entre ses cuisses, qui apparaissait et disparaissait en elle au rythme de ses coups de reins. Son ample poitrine rebondissait, et elle soupirait, criait parfois alors que cet étrange manège continuait, avec une violente tendresse.

Entre ses cuisses, son membre se dressa lentement, alors qu’elle regardait les seins de sa maitresse rebondir à un rythme hypnotique. Elle releva peu à peu sa robe, qui en appuyant sur son vit, lui faisait un peu mal, et, d’une main tremblante, l’agrippa doucement. Timidement, elle tenta de reproduire cette étrange caresse que Jade lui avait octroyée dans la voiture, faisant des allées et venues le long de son sexe qui prenait une ampleur démesurée. Elle trouva rapidement le bon rythme, et se masturba lentement en regardant sa maitresse approcher du bonheur ultime.

Soudain, sans qu’elle s’y attende, elle sentit le plaisir exploser en elle, et quelques jets du même liquide nacré furent projetés sur le sol devant la porte. Elle se sentit honteuse, et essuya tant bien que mal sa bêtise en essayant de ne pas faire de bruit, puis, elle se retira et redescendit pour lire dans la bibliothèque, même si son esprit était à tout sauf à la lecture.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Roberts

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 26
Localisation : Dans mon manoir

MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer... Enfin à la maison   Mer 27 Fév - 18:41

Jade et son invité se découvraient à nouveau dans la chambre de celle-ci, elle était à moitié nue et s’activait à lui retirer ce qui lui restait de vêtements. Le jeune homme embrassait tendrement sa poitrine, détachant en même temps la jupe qui lui restait. Il était assit sur le lit et la jeune femme gloussait et soupirait d’aise à chacun de ses mouvements. Elle l’embrassa avec passion tout en le repoussant sur le lit, embrassant son torse avec envie et ses mains descendaient déjà sur son ventre. Elle caressa sa virilité comme elle l’avait fait avec Shirley une heure plus tôt. Il approcha ses lèvres de son oreille et lui murmura quelque chose elle accepta d’un hochement de tête et s’approcha des pieds du lit. Elle se mit à genoux, elle pouvait se voir dans le miroir en face de son lit.

L’invité était un habitué des lieux, il connaissait une partie des secrets que renfermait cette chambre, aussi il s’approcha de sa table de chevet et en sortit des menottes et les passa aux poignets de la jeune maîtresse et lui fit tendre les bras. Il les attacha au montant du lit et se glissa derrière elle. Il l’embrassa dans le cou, posant ses mains sur sa poitrine pour la caresser. Jade écarta un peu les cuisses et tourna la tête pour pouvoir l’embrasser, les bras maintenus elle n’essaya pas pour autant de se délivrer. De ses doigts fins le jeune homme titilla ses tétons, les tirant doucement pour les faire se dresser, elle gémit et se tortilla. Se callant encore plus contre elle, il posa une de ses mains sur son ventre pour l’empêcher de bouger, elle pouvait sentir son désir contre ses fesses. Il bougea doucement son bassin, se caressant entre.

Sa main partit sans la moindre timidité vers sa féminité, écartant ses lèvres et venant jouer avec son clitoris. Jade se tendit un peu plus, tirant sur les chaînes et il lui murmura de se regarder dans le miroir. Bien que d’habitude elle ne se laissait pas mener à la baguette cette fois elle lui avait permit de mener la danse, récompense pour l’avoir laissé trois mois sans nouvelles. Elle poussa un gémissement et sentit le feu de son ventre recommencer à brûler de plus belle. Ses cuisses étaient humides et elle lui demanda de la soulager. Il posa une main au creux de ses reins, la faisant se cambrer et continua de la caresser lentement. Chaque mouvement de ses doigts lui donnait une petite décharge électrique dans tout le corps, elle se mordit la lèvre, suppliant qu’il mette fin à cette torture. Et d’un seul coup de rein puissant qui claqua contre son arrière train il prit possession d’elle. Elle se redressa et poussa un petit cri.

Elle serra les chaînes qui la maintenait et se sachant seule à l’étage elle ne se retint pas pour gémir et grogner sous le plaisir que lui donnait son partenaire. Il caressait ses hanches, claquant toujours plus fort son bassin contre le sien, Elle pouvait sentir son souffle chaud dans son cou et son ventre la brûlait, elle sentait le plaisir monter de plus en plus en elle. Elle se resserrait autour de lui, le suppliant de ne pas arrêter, elle allait bientôt toucher le ciel et elle ne voulait pas se retrouver à nouveau frustrée dans ce plaisir qu’elle désirait tant. Elle bascula la tête en arrière, sa croupe tendue vers lui au maximum, le rythme s’accélérait encore, elle tremblait à présent. Elle ferma les yeux, mordant sa lèvre et finalement se laisser tenter par ce plaisir immense qui remontait le long de sa colonne vertébrale, s’empara de sa poitrine, la gonflant et la faisant se dresser au point de lui faire mal. Elle jouit inondant ses cuisses et l’entre jambe de son partenaire.

Il l’embrassa au coin des lèvres et murmura que c’était à son tour de toucher le ciel, il détacha ses poignets et se coucha sur le lit. L’invitant à le rejoindre, les menottes toujours aux poignets elle passa au dessus de lui. Elle caressa son membre avec sa féminité puis lui permit à nouveau de prendre possession de son ventre. Bien droite au dessus de lui, elle commença à faire bouger son bassin et à caresser son torse.

« Trois mois sans m’appeler comment as-tu tenu le coup ? »

« Je me suis occupée avec d’autres, tout comme toi avec ta petite serveuse ! »

« On ne peut pas dire que ce soit une gloire »

Jade rigola et s’empara de ses lèvres, tout en continuant de bouger plus vite au dessus de lui. Elle bougeait de manière à monter et descendre tout le long de son vit. Elle bougeait rapidement pour qu’il touche son fond à chaque fois, elle l’entendait gémir à chaque fois, recommençant à l’exciter et à faire monter le désir en elle. Ses mains caressaient à nouveau sa poitrine, il se redressa pour la mordiller et lui fit un petit suçon sur le téton tout en rigolant. Sur ce temps là elle caressait ses cuisses, et glissa une main entre ses jambes pour masser ses bourses, le faisant se raidir et cesser de rigoler pour respirer rapidement et fermer les yeux. Il serra ses mains autour de ses hanches et en symbiose ils se mirent tous les deux à gémir, se retenant le plus possible pour faire durer ce voyage vers les cieux.

Jade entendit du bruit venant de la pièce à côté, elle tourna la tête vers la porte et ne vit rien. Elle se dit simplement qu’il s’agissait d’un coup de vent qui avait du faire bouger quelque chose dans la chambre de Shirley. Puis elle détourna le regard pour regarder son amant. Il murmura qu’il ne pouvait pas tenir plus longtemps et bougea aussi son bassin pour augmenter la cadence. La jeune maîtresse planta ses ongles dans les avant bras du jeune homme et traversa à nouveau le rideau de plaisir. Il la rejoignit bien vite. En se laissant aller pour la seconde fois à autant de plaisir elle lâcha son prénom.

« Danny ! »

Elle se laissa tomber à côté de lui et il la prit dans ses bras. L’embrassant et glissant à nouveau sa main entre ses cuisses, sans perdre une minute. Il recommença à raviver la flamme. Elle gémit et succomba à la tentation de ses doigts. Au bout d’une petite demie heure, elle se redressa et se dirigea vers la salle de bain pour se rafraîchir. Elle se rhabilla et alors que le serveur du restaurant entrait dans la pièce elle l’attrapa par le bras pour l’embrasser et déclara.

« Je ne donne pas une semaine avant que tu reviennes ! »

Il sourit et chercha une nouvelle ouverture pour relancer leur parade amoureuse. Elle secoua la tête et lui expliqua que son hybride devait sans doute l’attendre. Il hocha la tête et déclara qu’il devrait peut être aller lui dire bonjour. Elle haussa les épaules et accepta. Tous les deux se dirigèrent vers le petit salon au rez-de-chaussée mais personne ne s’y trouvait. Jade interpella Jeanne qui lui expliqua qu’elle avait vu passer Shirley en direction de la bibliothèque.

« J’aurais du y penser, elle m’a dit qu’elle adorait lire »

Dans les escaliers, Danny glissa ses mains sous la robe de la jeune maîtresse et toucha ses fesses nues. Au moment où elle l’allait ouvrit la porte de la bibliothèque il lui fit remarquer assez fort pour qu’une des domestiques l’entende. Celle-ci rougit et fila dans une autre pièce. Jade fusilla le jeune homme du regard et ouvrit la porte de la bibliothèque. Elle y trouva effectivement l’hybride en train de lire et lui sourit.

« Shirley, je vois que tu as trouvé de quoi t’occuper ! Tu te rappelles de Danny, il voulait te dire coucou avant de repartir ! Enfin voila, maintenant hop dehors jeune homme ! »

Elle sourit et le raccompagna vers la porte, l’embrassant au coin des lèvres puis le regarda partir. Elle retourna auprès de l’hybride et regarda ce qu’elle était en train de lire. Elle fut surprise de voir qu’elle faisait des recherches sur l’amour, elle lui ébouriffa les cheveux et sourit.

« Je meurs de faim que dirais tu d’une petite douceur ? »

Elle lui retira les livres qu’elle tenait et lui prit la main. Elle descendit dans la cuisine et sur le comptoir elle lui désigna différentes cloches de verre qui renfermaient des petites pâtisseries préparées le matin même. Jade choisit une part de tarte à la pomme et un cupcake au café puis se servit un verre de lait ainsi qu’un pour Shirley. Assiette et verre à la main elle s’installa sur un tabouret près du comptoir et la regarda.

« Tes recherches t’ont aidée à comprendre ce que je voulais t’expliquer tout à l’heure ? »

Elle croqua dans le cupcake tout en regardant la jeune femme, son estomac gronda un coup lui indiquant qu’il était plus que temps qu’elle mange. Puis après avoir bu une gorgée de lait bien frais elle lâcha

« Que dirais tu de monter à cheval maintenant que j’ai fini mes rendez vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shirley

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 26
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer... Enfin à la maison   Ven 1 Mar - 20:55

- Shirley, je vois que tu as trouvé de quoi t’occuper ! Tu te rappelles de Danny, il voulait te dire coucou avant de repartir ! Enfin voilà, maintenant hop dehors jeune homme !

L’hybride sursauta en entendant la voix de sa maitresse. Ça faisait bien une demi-heure qu’elle regardait les livres ouverts devant elle sans les lire, la tête remplie par des images troubles qui, à défaut de gonfler encore son membre, la rendait si humide qu’elle pouvait le sentir en respirant à plein poumons. Elle tourna la tête, et reconnu le jeune homme avec sa maitresse : c’était le garçon du restaurant, celui dont le sourire l’avait émue. Elle le regarda partir avec sa maitresse avec une vague de jalousie qui lui rougit doucement les joues.

- Je meurs de faim que dirais tu d’une petite douceur ?

Shirley sourit en hochant la tête positivement, et suivit sa maitresse dans la cuisine pour chercher un gouter. Son cœur se mit à battre plus vite lorsqu’elle vit d’immenses tablettes de chocolat. Elle en prit une, et la grignota avec un plaisir quasi mystique.

- Tes recherches t’ont aidée à comprendre ce que je voulais t’expliquer tout à l’heure ?

Une vision fugace de sa maitresse rebondissant sur le membre de Danny envahit l’esprit de l’hybride, qui rougit doucement avant de dire d’une voix timide.

- J’ai compris que c’était surtout un sentiment, dans ces livres… mais assez peu sur la pratique.

Elle termina sa tablette de chocolat, et sa maitresse lui proposa d’aller faire du cheval.

- Je veux bien, mais je n’en ai jamais fait…

Une heure plus tard, elles étaient sur des chevaux. Shirley avait d’abord eu peur de ces immenses animaux, elle avait finalement réussi d’abord à grimper dessus, puis à la faire plus ou moins avancer là où elle le voulait. Elle était troublée par la force du cheval entre ses cuisses, surprise par sa douceur et sa puissance... et par son mal au fesses. La selle de cuir cognant à répétition sur son arrière train lui faisait un mal de chien, mais elle n'osait pas le dire à Jade, de peur de paraitre trop douillette.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Roberts

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 26
Localisation : Dans mon manoir

MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer... Enfin à la maison   Mer 6 Mar - 16:53

Jade avait fait atteler deux magnifiques juments à la robe blanche pour Shirley et une à la robe noire pour elle. Sa jument nommée Keevah avait un sale caractère et avait tendance à aller embêter l’autre animal. Sur ce temps là elle en avait profité pour aller se changer une nouvelle fois, enfilant un pantalon de cuir plus que moulant et une chemise à jabot presque transparente. Elle avait mit ses bottes de monte et avait fait le tour du manoir pour montrer les écuries à l’hybride. La jeune maîtresse avait été surprise d’entendre que son hybride n’était jamais montée à cheval et en voyant sa réaction dans l’écurie elle comprit que la chose allait être périlleuse. Elle lui prit doucement la main et la posa sur le museau d’un des chevaux, puis la laissa le caresser pour qu’elle prenne confiance. Le palefrenier fit sortir les deux juments et aussitôt Jade passa un pied dans l’étrier et se hissa pour s’asseoir sur la selle, les jambes du même côté.

Elle regarda Shirley se démener pour monter dessus et reçu de l’aide de la part d’un des domestiques qui passait par là. Une fois qu’elle fut en selle, Jade la regarda tenter de diriger le cheval, elle rigola doucement. Puis lui conseilla de l’imiter, lui montrant comment tenir les reines et puis comment indiquer à la bête la direction à prendre. Jade donna un petit coup de talon dans les flancs du cheval, et celui-ci se mit à marcher.

« Pourquoi pas faire le tour de la forêt après tout autant en profiter, il y a un petit lac pas loin ! »

Elle donna un second coup de talon et l’animal partit au galop, elle avait prit pour habitude de se lever à chaque mouvement de rein pour ne pas retomber brutalement contre la selle. Après plusieurs années d’équitation elle avait adopté les gestes qui évitaient d’avoir l’arrière train en compote après une heure de monte. Elle suivit le bord du jardin avant de suivre un petit sentier et de pénétrer dans le bois qui longeait la maison. Le sentier était assez large pour les faire marcher toutes les deux côte à côte et d’où elles étaient elles pouvaient voir les animaux qui peuplaient les lieux. Jade fit ralentir la cadence de son cheval et pointa du doigt un couple de renard qui se faufilait entre les arbres.

« Ce n’est pas le seul couple qui se ballade ici ! »

Elle continua de suivre le petit chemin, puis fit accélérer son cheval d’une seule traite, le lançant au galop pour lui dégourdir les pattes. La jument hennit et se lança à la poursuite de quelque chose d’imaginaire l’amenant dans une clairière dans lequel on pouvait entendre le bruit de l’eau. Elle se retourna pour voir si Shirley suivait et stoppa aussitôt son cheval pour sauter à terre ! Elle tapota l’encolure de la bête et attrapa les rennes de la monture de l’hybride. Puis elle l’aida à descendre de son perchoir. Elle lui remit une mèche de cheveux en place et sourit. La jeune maîtresse s’occupa ensuite de mener les chevaux près de la rivière pour qu’ils puissent se désaltérer puis elle revint vers la jeune femme.

« Ca va pas trop mal au derrière ? En rentrant tu n’auras qu’à mettre un peu de lotion et quelque chose de froid contre, ça devrait faire passer les courbatures ! »

Elle leva les yeux au ciel et observa les nuages, le temps s’était adoucit et le ciel permettait d’apercevoir le soleil. Elle s’avouait chanceuse de vivre dans un quartier de Londres qui n’était pas trop pollué et dont le ciel n’était pas tout gris. La taille de la propriété jouait beaucoup dessus également, elle possédait toute une forêt, et peu importe la période de l’année cet endroit était magnifique. Elle reposa son regard sur l’hybride et alla fouiller dans un de sac accroché à la selle de son cheval. Elle en sortit une couverture et des cigarettes. Précieusement elle étendit la couverture sur le sol et prit position dessus. Elle tapa sur la couverture à côté d’elle, retira ses bottes et alluma une cigarette.

« J’aime cet endroit, c’est calme s’est reposant. Ca change de la ville ! »

Elle tira lentement sur le petit cylindre et en aspira la fumée et la laissa s’échapper quelques secondes plus tard. Un bras sous la tête, elle écouta le chant des oiseaux et leva un sourcil. Elle tourna la tête vers Shirley

« Ce soir il y a un repas important en ville que dirais tu de m’accompagner ? Enfin ce n’est pas vraiment une question, mais il y a un banquet à la banque et je dois y aller »

Etant une des plus grandes fortunes de Londres, la banque avait tout intérêt être dans ses petits papiers. Elle y avait placé une bonne partie de son argent, et lui proposait toujours des actions ou des opportunités de faire croître son petit pactole. La chose étant qu’à ce genre de réunion, Jade se retrouvait toujours avec des gens plus pompeux qu’elle qui avaient la fâcheuse tendance de l’énerver et de l’exaspérer. Y aller avec Shirley allait peut être leur faire fermer leur clapet le temps d’une soirée. Elle possédait un hybride rare alors qu’eux devaient se contenter de vulgaires neko ou autre.

« Mais avant nous pourrions passer chez mon tailleur, il doit sûrement avoir une robe qu’il pourrait modifier afin qu’elle soit à ta taille. Et puis ainsi voir après des sous vêtements qui te seraient moins douloureux ! »

Elle sourit en coin et se redressa pour marcher un peu. Elle s’approcha de la rivière, remonta son pantalon, dévoilant une cheville tatouée d’un as de pique et plongea les pieds dans l’eau froide. Son corps entier frissonna, faisant dresser sa poitrine sous la température et elle bougea doucement les pieds. Elle fit signe à Shirley de regarder derrière elle, un cerf à la ramure encore entière se trouvait derrière elle. Il les observait, humant l’air pour s’assurer qu’il n’y avait aucun prédateur autour de lui. Contrairement aux autres animaux qui vivaient dans cette forêt, il ne semblait pas peureux et s’approcha de l’hybride. Il pencha la tête dans sa direction attendant une caresse, quand elle le toucha il secoua la tête et repartit au galop vers les boissons.

« Tu as du succès auprès de tout ce qui t’entoure visiblement ! »

Jade sortit de la rivière et s’essuya les pieds avant de remettre ses bottes. Elle remonta en selle et attrapa la main de Shirley pour la faire monter derrière elle.

« Ne t’en fais pas Shinku connaît le chemin, elle retourna à l’écurie quand elle voudra ! »

Elle attrapa les bras de son hybride et les passa autour de sa taille.

« Accroches toi bien, si tu tombes tu risques de te faire bien mal ! »

A peine l’hybride fut elle installée que la jeune femme donna un violent coup de pied dans les flancs de l’animal. Celui-ci partit au galop, le vent fouettant le visage de la cavalière. Elle coupa à travers les arbres pour atteindre plus vite le manoir, passant par les jardins. Elle souffla à Shirley de faire attention et fit sauter le cheval au dessus d’un parterre de rose. La puissance du cheval, força Jade à serrer les cuisses pour ne pas tomber. La jument s’arrêta devant la terrasse et la maîtresse mit pied à terre. Elle attrapa l’hybride par les hanches et l’aida à descendre sans pour autant la lâcher.

« Allez, files te changer, on va t’acheter ta première robe de soirée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue en enfer... Enfin à la maison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue en enfer... Enfin à la maison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue en Enfer
» Bienvenue en enfer, Neville ♦ ft Draco
» Heaven & Hell ;; Bienvenue en Enfer !
» The Hell : Bienvenue en Enfer [FORUM RPG]
» Enfin à la maison...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrids Of Steam :: 
Manoir de Jade Roberts
-
Sauter vers: